Contes d’Abyssinie à la manière de Schwob et sous la forme sibylline d’un fidélaire abyssin – (33 chapitres correspondant aux 33 symboles majeurs de l’alphasyllabaire g’eez).

Un hommage à Jean-Michel Cornu de Lenclos (Saigon, Indochine, 13 juin 1956 – Phnom Pen, Cambodge, 1 août  2014).

 

 

Le Syllabaire Abyssin

 

Vie Imaginaire de Cornu de Lenclos

  1. ሀ፣ Lucy, qui ouvre le ban

  2. ለ፣ Cosmas, cartographe symboliste Grecque

  3. ሐ፣ Elsepath, dont l’omniscience ne lui permit pas de voir sa propre fin

  4. መ፣ Ewastewos, orthodoxe et hérétique

  5. ሠ፣ Menfus Kiddus, Saint du synaxaire abyssin né en Anjou

  6. ረ፣ Tshafi Calamawerk, faiseur de monde

  7. ሰ፣ Alessandro Zorzi, cartographe réaliste Vénitien

  8. ሸ፣ Arab Faqui, dithyrambe de la Conquête de l’Abyssinie

  9. ቀ፣ D’Urreta Luis, historien imaginaire

  10. በ፣ Bermudez, barbier et patriarche de toutes les Ethiopies

  11. ተ፣ Oum della Wembara, passionaria du jihad

  12. ቸ፣ Leone (Brancaleone), piètre peintre de grande influence

  13. ኅ፣ Gregorios, moine éthiopien et catholique

  14. ነ፣ Samuel Johnson, traducteur et gardien du temple éthiopien

  15. ኘ፣ Zera Yacob, philosophe des lumières de l’Ethiopie

  16. አ፣ Berhane Mogesse, régente perpétuelle au teint rose

  17. ከ፣ Theodore, empereur à la fiévre moderniste et sanguinaire

  18. ኧ፣ Alem-Ayehou, prince gentil qui vit le monde

  19. ወ፣ Munziger Pasha, qui engendra des mules de renom

  20. ዐ፣ Rimbaud, bon commerçant, qui fit aussi des rimes

  21. ዘ፣ Eshetu (Capitaine Clochette), qui manqua faire l’histoire

  22. ጀ፣ Itgue Taitou, impératrice haineuse

  23. የ፣፣ Igorivitch (Theodore), moine millénariste

  24. ደ፣፣ Evon Boghassian, trompette impériale

  25. ጀ፣ Iyassou, empereur tragique

  26. ገ፣ Victor Lazlo (dit Baron Byron Khun de Prorock), ni archéologue ni baron

  27. ጠ፣ Emanuel, petit esclave et débusqueur de voleurs (Leba Shai)

  28. ጨ፣ H.P, illustrateur qui su laissa beaucoup de blancs

  29. ጰ፣ Sylvia Pankhurst, suffragette et royaliste par succession dynastique

  30. ጸ፣ Tintin, grand reporter

  31. ፀ፣ Leonard Cohen, juif errant

  32. ፈ፣ Mengistu, bâtard de bâtard

  33. ፐ፣ Elebat, qui ferme le ban

Epilogue – Mont Kaka, une expédition  pataphysique

 

Extrait

 

Vie Imaginaire de Cornu de Lenclos

 

“Cornu – c’est ainsi que j’ai appris à l’appeler maintenant – aimait, me dit-il, à imaginer des fidels (les symboles du syllabaire abyssines), glissant lentement sur le paysage éthiopien – comme les ombres des nuages que l’on peut lire en négatif tout au fond du canyon du Nile Bleu. Il me disait encore, ‘tu comprends, c’est l’ombre que porte la langue qui fait résonner un territoire et la chair des hommes qui l’habitent – qui fait qu’ils sont uniques.’ Il s’essayait parfois à en lire de l’amharique – lu par lui, les mots n’étaient reconnaissable que de ci et là, et projetaient des ombres comme autant d’insectes bariolés, de fleurs baroques – disons bis-cornus. Aujourd’hui, se sont d’autres types d’idéogrammes qui se glissent sur le paysage éthiopien. Cornu m’avais dit à plusieurs reprises son désire de gravir le Mont Kaka. ‘On y fera de la pataphysique,’ me disait-il. Ah – il faut bien être Français pour prendre de telles choses avec sérieux – et pour savoir les prendre à la légère.”

 Vie de Menfus Kiddus, Saint du Synaxaire Abyssin né en Anjou

 

“C’est sur la place de l’église, par un soir de mai où soufflait un vent chaud et odorant plein de bonnes choses, de fleurs et d’été approchant, qui lui sembla après coup et durant de longues années, comme étant un semblant de vent paraclet, que Jeannot entendit parler pour la première fois de la croisade des enfants saints qui étaient les enfants qui seraient sauvés et qui sauveraient par leur sacrifice les pécheurs de ce bas monde et les sortiraient par leur geste de la fange spirituel dans laquelle ce monde vivait. Le prêcheur avait des joues roses et des yeux brillants, il scandait des paroles pareilles à celles de la Bible du curé du bourg, mais c’était mieux dit et avec conviction. Regroupés autour de lui se pressaient les enfants en voie d’être sauvés. Bien qu’habillés d’haillons comme tout comme Jeannot, ils pressaient leurs petites mains bien ensembles, regroupés aux pieds du prêcheur qui était monté sur un baril de vin pour faire porter son message sur la petite place sale du village où se pressaient les pourceaux, les manants, leurs enfants mal nourris et les vieillards édentés.”